Batimatec, une porte ouverte sur le Maghreb

Plus de 1200 exposants dont 600 entreprises algériennes et 59 pour le Pavillon France, une présence d’acteurs du bâtiment, des matériaux de construction, des travaux publics venus de 25 pays dont la Chine, la Turquie, l’Italie et la France, le 20ème salon Batimatec qui se tenait du 23 au 27 avril derniers, n’a pas failli à sa réputation d’incontournable rendez-vous. Regroupées sur un même îlot, PELERIN BCM, BMI et CLEIA y ont noué de nombreux contacts. Yvan Samson en dresse le bilan.

« Nous avons constaté une légère érosion de la fréquentation mais les clients et prospects étaient porteurs de réels projets. Ces projets sont à court-moyen terme. Pour des clients déjà en compte, les projets peuvent être “bouclés” entre un et deux mois ; pour des prospects, le délai peut aller jusqu’à dix douze mois. Il implique souvent plusieurs rendez-vous et que nous adoptions le rythme de notre futur client. Intervenant pour de la pièce neuve ou de la pièce d’usure sur des équipements existants, nous nous intégrons dans un montage plus global de projet. La souplesse de notre structure, sa réactivité nous permet une parfaite “agilité” pour répondre vite, bien et au bon prix. Sur le marché algérien, l’année 2017 s’inscrit dans la droite ligne de l’année 2016. Elle va voir aussi notre présence s’étendre à l’ensemble du Maghreb. La Tunisie, et plus encore le Maroc, sont pour nous des territoires avec un réel potentiel qui ne demande qu’à être exploité. »